3 façons d’améliorer le sommeil de votre enfant

sommeil de votre enfant

Le sommeil. C’est une chose dont tout le monde a besoin, mais que tout le monde n’obtient pas. Et lorsque la qualité du sommeil fait défaut, cela peut avoir un impact négatif important sur la santé et le bien-être en général. Bien que cela soit vrai pour tout le monde, il est particulièrement important pour les enfants de se reposer suffisamment et d’adopter des habitudes de sommeil saines. C’est là que vous intervenez en tant que parent ou responsable de garde. Il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire chaque jour pour donner l’exemple d’habitudes saines et veiller à ce qu’elles soient respectées. Heureusement, il est assez simple de les encourager et de les mettre en œuvre. En voici trois pour commencer à améliorer le sommeil de votre enfant. 

Établissez des routines pour réduire l’anxiété

La vie pouvant être très occupée et stressante, il est trop facile d’oublier que les adultes ne sont pas les seuls à ressentir de l’anxiété parfois. Les enfants aussi, et comme pour les adultes, cela peut conduire à des nuits agitées, voire sans sommeil. Si vous sohiatez connaitre les signes d’une dette de sommeil bébé, consultez ce site. Afin de réduire l’anxiété, prenez l’habitude de parler avec votre enfant chaque jour. Mettez en œuvre différentes pratiques de réduction du stress, comme la respiration méditative, l’aromathérapie, la tenue d’un journal ou le dessin. Il est également important de rester cohérent dans vos routines, non seulement à l’heure du coucher mais aussi pendant le reste de la journée. Cela permet à votre enfant de savoir à quoi s’attendre et à quel moment, ce qui est important pour un sentiment général de bien-être et de confort. Aider votre enfant à mieux dormir doit être une priorité. Bien que cela puisse prendre un certain temps pour modifier votre mode de vie ou vos routines, soyez assuré que les changements apportés en valent la peine.

Comprenez les effets de la lumière

Saviez-vous que la quantité et le type de lumière auxquels votre enfant est exposé avant de se coucher et pendant la nuit peuvent être à l’origine de troubles du sommeil ? Si ce n’est pas le cas, c’est le moment d’en apprendre un peu plus sur la lumière et son impact sur le sommeil. La lumière du jour et le soleil sont extrêmement importants pour établir et maintenir un rythme circadien sain. Il est donc essentiel de veiller à ce que votre enfant soit suffisamment exposé chaque jour. Cependant, les sources de lumière artificielle, telles que la lumière bleue (provenant des appareils et des téléviseurs), sont les principales responsables de la perturbation de la capacité du cerveau à maintenir le rythme approprié pour la nuit et le sommeil. Alors, que pouvez-vous faire ? S’il y a une télévision dans la chambre de votre enfant, retirez-la. Fixez des limites à l’utilisation des appareils afin qu’ils ne soient pas utilisés plusieurs heures avant le coucher. Par ailleurs, l’utilisation de la luminothérapie rouge pour optimiser le sommeil s’est avérée efficace et sûre. Faites des recherches sur les avantages de la luminothérapie rouge et envisagez de l’ajouter à la routine de sommeil de votre famille. En outre, limitez ou supprimez l’utilisation de la veilleuse dans la chambre de votre enfant. Cela peut toutefois s’avérer délicat si votre enfant a peur de l’obscurité. Envisagez l’utilisation d’une petite guirlande de lumières scintillantes blanches et douces dans une partie de la chambre ou d’une lampe à détecteur de mouvement pour les réveils nocturnes ou les passages aux toilettes. Les lampes au sel de l’Himalaya sont également une merveilleuse alternative aux lampes traditionnelles, en raison de leur lueur naturelle et douce.

Concentrez-vous sur le régime alimentaire

Ce que votre enfant mange et boit chaque jour peut avoir un impact important sur son sommeil le soir même. Examiner le régime alimentaire d’une journée typique et prêter attention à la qualité du sommeil qui suit peut être très utile pour apporter les changements nécessaires. Si le régime alimentaire de votre enfant peut sembler correct dans l’ensemble, n’oubliez pas que les desserts, les aliments gras et raffinés peuvent avoir un effet dévastateur sur le sommeil. Pourquoi ? Les desserts, en particulier ceux qui contiennent du chocolat, sont des sources de caféine et de sucre, ce qui peut rendre le sommeil (et son maintien) très difficile. Les en-cas gras ou raffinés, tels que les boulettes de fromage ou les chips, peuvent déclencher une production intempestive de cortisol – ce qui rend également le sommeil difficile. Cela ne signifie pas que votre enfant ne peut pas apprécier un bol de glace après le dîner ou un bol de pop-corn au beurre lors d’une soirée cinéma en famille. La modération est la clé. Cela signifie toutefois que vous aurez peut-être plus de mal à vous endormir que d’habitude. Dans ce cas, essayez de sortir pour évacuer votre énergie avant l’heure du bain, ou introduisez une activité apaisante, comme le yoga en famille, avant de vous coucher.

Le tablier d’école : très pratique pour les activités scolaires et périscolaires
Cadeaux pour bébé : comment les choisir en fonction de l’âge ?